Emirates et Lufthansa : des tarifs à la carte pour la Business class

Emirates et Lufthansa : des tarifs à la carte pour la Business class

Plusieurs compagnies aériennes proposent déjà des prix à la carte en classe économique. Les voyageurs ont donc le choix entre un tarif avec ou sans repas et/ou bagage. Emirates et Lufthansa souhaitent surfer sur cette tendance et proposer des tarifs dépackagé, bien plus accessibles.

 

Emirates : 

Concernant la compagnie émirienne, les tarifs existants étaient le tarif Saver, Flex et FlexPlus. Mais sur une sélection de trajets, la compagnie proposera un nouveau tarif “Spécial”. Ce dernier sera disponible sur des destinations concernées par une offre en sièges Business supérieure à la demande ou en basse période. 

 

Concrètement qu’est-ce qui va changer pour les voyageurs ?

Le confort à bord de l’avion ne changera pas… Mais pour réduire les coûts, Emirates oblige certaines restrictions sur des services additionnels au voyage.

Les différences se ressentent au niveau :

  • de l’accès aux salons (sauf s’ils sont détenteurs d’un statut Élite),
  • de la sélection de sièges en amont de l’enregistrement (à plus de 48 heures avant le vol),
  • des transferts en voiture avec chauffeur vers et depuis l’aéroport,
  • et de la possibilité de se surclasser en First avec des miles (le surclassement en argent reste disponible).

 

Lufthansa :

Lufthansa a la même intention. Elle va donner la possibilité d’acheter un billet Business et de payer en suppléments les différents services souhaités.

Il sera notamment possible de :

  • bénéficier d’un siège “trône” avec plus d’espace,
  • bénéficier de sièges se convertissant en lit (220 cm de longueur),
  • réserver un service permettant plus d’espace pour les jambes, 
  • d’avoir le WiFi.

Contrairement à Emirates, Lufthansa n’a pas supprimé, pour les clients ayant un ticket Business, l’accès aux salons.

Les voyageurs des deux compagnies auront donc plus de choix de services et de prix tant au niveau de la Business que des classes économiques. Quelles seront les prochaines compagnies à suivre la tendance ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.