L’aéroport d’Orly a rouvert son activité en proposant 25 lignes

L’aéroport d’Orly a rouvert son activité en proposant 25 lignes

Fermé depuis mars, le terminal 3 de l’aéroport d’Orly vient de rouvrir ses portes, après 3 mois de sommeil forcé. Seront ouverts les vols Paris-Corse, Guadeloupe, Martinique ou encore Paris-Réunion avec Corsair, French Bee, EasyJet et Vueling. En juillet, l’aéroport débloquera l’ensemble de ses terminaux et assurera les vols Paris-Portugal, Grèce, Espagne et Ibiza.

Selon l’évolution du trafic, Aéroports de Paris (ADP) prévoit de réactiver les terminaux d’Orly 4, puis d’Orly 1 et 2. Mais Orly reste aussi au cœur de l’actualité avec les déclarations récentes du secrétaire d’Etat aux transports Jean-Baptiste Djebarri sur l’activité future d’Air France sur la plate-forme.

 

Plus de lignes internes à Orly ?

Au début de la crise sanitaire, l’Etat a proposé une aide financière de sept milliards d’euros a Air France. Cette aide était bien évidemment assortie de contreparties pour le transporteur. Ceci l’a obligé de restructurer son réseau en abandonnant les lignes jugées peu rentables un plan économique et écologique. Dans l’œil du cyclone, le gouvernement visait notamment les lignes aériennes domestiques pour lesquelles le train constitue une alternative sur des trajets n’excédant pas 2h30.

 

Quelles conséquences pour l’aéroport ? 

L’arrêté tel que formulé par le gouvernement n’aurait a priori aucun impact. La plupart des liaisons ferroviaires dépassent largement la barre des deux heures trente de voyage. Par exemple, selon le site de réservation de la SNCF, le trajet le plus rapide entre Bordeaux et Nantes plafonne à 4h35, entre Marseille et Toulouse à 3h45, entre Lille et Nantes à 4h08 et entre Strasbourg et Marseille à 6h28.

Leave a Reply

Your email address will not be published.