Le voyage d’affaires peut-il être plus green ?

Le voyage d’affaires peut-il être plus green ?

Le voyage est souvent pointée du doigt comme étant polluant. Quelques temps déjà avant la crise sanitaire, les mentalités commençaient à changer.

Le green représente l’avenir des déplacements.

Des habitudes de consommation qui évoluent

 

La nouvelle génération de voyageurs sont beaucoup plus sensible à l’écologie que la précédente. Ces nouveaux voyageurs sont très préoccupés par l’impact carbone engendré par leur déplacement ainsi que par la compensation de leur bilan. Le changement de direction que prendra le voyage d’affaires se fera grâce à ces nouveaux voyageurs d’affaires qui revendiquent un avenir plus green.

 

Une nouvelle offre green

 

La nécessité de se renouveler est urgente pour les TMC. Les voyageurs en demandent, alors les TMC doivent le fournir pour rester compétitifs et concurrentiels. Pour pouvoir proposer des offres green, les TMC doivent dans un premier lieu favoriser les moyens de transport plus doux et plus green. Ceci est une des solution, cependant il est encore impossible de traverser l’Atlantique en voiture volante électrique.

 

De ce fait, il y a d’autres façons de diminuer son impact. Si l’option du train ou des modes de transports doux est impossible, au sein même d’un avion vous avez la possibilité de consommer moins de carbone en fonction du siège choisi. La Banque mondiale a publié une étude montrant que les passagers en First génèrent jusqu’à 9 fois plus de dioxyde de carbone que les passagers en Eco, tandis que ceux qui utilisent la Business génèrent 3 fois plus qu’en Eco. Ceci s’explique par le fait que les passagers qui paient plus ont plus d’espace dans l’avion, ce qui signifie que les compagnies utilisent plus de carburant par personne pour les transporter.

 

Alors ? à quand pour un avenir plus green ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.